Visite de Luang Prabang et de ses environs

Après Vientiane et Vang Vieng, nous arrivons dans une ville classée patrimoine mondial par l’UNESCO. Pour quelle raison ? Et bien pour préserver ses rues bordées de maisons coloniales, ses nombreux temples et les bords encore relativement préservés du Mékong.
Petite visite guidée de la ville. Suivez le guide et surtout … ne l’oubliez pas à la fin 😉

Le Mont Phousi

Luang Prabang est construite entre une rivière, un fleuve (le Mékong) et une colline dont le mont Phousi domine la ville.

D’où que vous soyez dans le centre ville historique, vous voyez le Mont Phousi. Après lecture des blogs et guides, nous nous attendions à une ascension difficile. Mais c’est une petite colline qui se grimpe rapidement par deux escaliers construits à chacun de ses versants (entrée payante). Adan montera et redescendra le Mont Phousi à 3 reprises d’affilée sans être particulièrement essoufflé. Tout le monde s’y précipite le soir pour y admirer le coucher de soleil qui tombe derrière les montagnes environnantes. Le point de vue vaut le déplacement. L’air humide découpe les collines en dégradés d’orange et bleus, le soleil se reflète sur le Mékong et fait briller les toits de la ville. C’est vrai que c’est joli !

IMG_6119

Mais gare aux nuées de photoristes (touriste photographe) qui s’accumulent sur les quelques rochers accessibles, venir en avance sinon repasser le lendemain !

Par la même occasion, un petit temple en son sommet se visite. Et possibilité d’acheter ces petites cages où l’on a enfermé des moineaux pour les libérer. C’est sûrement très poétique, mais nous les préférons en liberté. Les relâcher, c’est les recapturer…

Les moines le matin

Autre activité touristique, c’est le défilé des moines le matin. Musique Maestro !
A l’origine, les moines parcourent les rues de la ville à la recherche d’offrandes des habitants (riz gluant, mangue …). En échange, les moines récitent une prière. C’est encore pratiqué comme cela dans beaucoup d’endroits du Laos, mais plus à Luang Prabang.

La mécanique est bien huilée.
Pour faire simple, les moines sortent d’un des nombreux temples et s’alignent dans une rue perpendiculaire à l’axe principal. Au carrefour, les premiers photoristes  zooment et commencent à photographier. Les moines s’engagent dans la rue principale et le défilé commence pour de bon.

IMG_6385

A votre droite, le long du mur, une rangée de photoristes entrain de mitrailler. Juste devant eux, à leurs pieds, laos et touristes mélangés font leurs offrandes. Les moines passent par dizaine sans mot dire et remplissent leurs escarcelles. Quand il y en a vraiment de trop, ils donnent à des gamins qui mendient. Collés à eux, à leur droite immédiate, une autre rangé de photoristes s’excitent sans aucun respect. Et de l’autre côté du trottoir, une rangé de minibus (celle qui a emmené les photoristes assister à ce moment si spirituel) attendent pour la prochaine étape, le tour à dos d’éléphants ou les chutes d’eau.

Autant dire que c’est le choc. Je décide de faire des photos des touristes et pas des moines !

A quelques dizaines de mètres de là, il y à moins de monde, mais l’esprit n’y est toujours pas. Le seul compromis que je trouve, est de venir très tôt le matin, quand il fait encore nuit et que la majorité des photoristes dorment encore. Si vous faite abstraction des quelques impolis qui prennent des photos au flash (qui se font rapidement interpeler par les Laos outragés), vous devinez alors des ombres oranges déambuler dans les rues allant à la rencontre des femmes accroupis attendant leur passage, tout en silence.

Les cascades

Après un trajet d’une heure en tuk-tuk et diverses négociations préalables, nous arrivons aux cascades !
Si le site est touristique, il n’est est pas moins agréable et joli à voir. Les cascades sont séparées de petits plateaux. En remontant ces cascades aux eaux turquoises, on arrive à une grande cascade accessible depuis un pont.
Nous avons d’ailleurs mangé sur une petite table à l’ombre. Les enfants s’en sont donnés à cœur joie  à courir dans tous les sens ! Faut dire qu’ils étaient 4, c’était vraiment sympa pour eux.

IMG_5635

En repartant (ou en arrivant) on peut passer un peu de temps à observer des ours enfermés dans un enclos. Ce sont des ours blessés récupérés et gardés là pour prendre soin d’eux.

Balade de l’autre côté du Mékong

Le centre ville de Luang-Prabang, vaut le détour, mais ses alentours sont aussi agréables. Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Côté terre et côté Mékong. Du côté des terres, vers le sud et l’est, la ville s’étend sans grand intérêt, un peu comme toutes les banlieues du monde. Par contre, de l’autre côté, on se retrouve vite à la campagne. Deux ponts de bambous, l’un au nord et l’autre à l’ouest permettent de traverser le Mékong. On est alors rapidement plongé dans les villages laos et les rizières.

IMG_6385

Une belle échappée à la campagne !

Musée

Le musée que nous avons visité se trouve dans la rue principale. C’est un beau bâtiment construit à l’intérieur d’un vaste parc. En entrant, un temple est à visiter sur la droite.

IMG_6385

En plus d’une large collection d’objets ayant appartenus aux familles royales (costumes, armes, vaisselle, bouddhas …) conservée en très bon état, l’intérieur du bâtiment par lui-même est magnifique, surtout la pièce principale entièrement recouverte de dorures et de fragments de miroirs multicolores. C’est vraiment joli !

Rues et temples

Les rues de Luang Prabang, dès que l’on s’écarte du flux principal des touristes saturée de guesthouse et d’agences de voyages, dégagent une atmosphère métissée entre son existence laos et son influence au passé colonial français. Les maisons élégantes à colonnades blanches se mélangent aux maisons laos de bois sombre et plus rustiques. La végétation luxuriante joue à cache-cache avec les temples aux esprits, le linge qui sèche sur une corde ou une vendeuse de riz aromatisé à la noix de coco.

IMG_6385

Luang Prabang, c’est aussi de nombreux temples qui occupent une place très importante dans la ville.

Certains modestes et de petites tailles, d’autres plus vastes et rutilants, tous présents dans la ville. On regrette simplement que la trop forte pression touristique, peut-être, aie forcée les moines à disparaitre des rues de la ville.

Nous en avons croisés à l’extérieur, le long d’une plage du Mekong alors qu’ils étaient entrain de jouer à simuler des combats de box thai sous le regard de deux jeunes filles « cachées » derrière un rocher. Mais en centre ville, on a l’impression qu’ils vivent reclus dans des bâtiments fermés à l’intérieur des temples et pressent le pas dès qu’ils marchent en rue. On a la sensation que dans les circuits touristiques du Laos, Luang Prabang est ville des moines. C’est à cet endroit là que le vacancier pourra faire ses photos d’hommes chauves emmitouflé de son tissu orange. C’est très exotique !

Marchés

Une des autres attractions de la ville, ce sont les marchés. « Les marchés », car il y en a plusieurs. Le premier, le « Night market », inmanquable car il se tient tous les soirs sur la rue principale. On y retrouve  foultitude d’objets d’artisanats et de vêtements plus ou moins locaux.

IMG_6385

Un autre marché se tient dans une des rues parallèles, côté Mékong. Il faut y venir tôt le matin pour découvrir des chauves-souris, des cuisses de chien, des cochons d’indes, des rats  et autres viandes locales à la vente. Là, il y a très peu de touristes !

Toujours dans le centre, le Dara market est une sorte de petit bazar construit dans des bâtiments en dur. On y trouve des téléphones portables, des vêtements, un peu de tout.

Pour trouver un plus grand marché, rendez-vous au marché local sur la route des chutes d’eau. A votre gauche, un immense marché/bazar s’étend à travers un dédale d’échoppes approvisionnées en sac de tabacs, bile d’estomac, encens, pioches, ignames …

Dépaysement garanti !

Retrouvez plus de photographies de notre voyage au Bénin sur le site du photographe Vincent Meyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donnez et voyagez avec Ecole autour du monde