Une école du Sénégal – Gagnabougou

Gagnabougou est un village de brousse au Sénégal retiré dans les terres à 5km de Warang. C’est là que nous irons passer les quelques jours à l’école élémentaire où nous ferons notre reportage.

Ecole autour du monde - Ecole Gagnabougou - Sénégal

 

Nous sommes accueillis par l’équipe enseignante et le directeur adjoint.

Equipe enseignante - Gagnabougou Sénégal - Ecole autour du monde
De gauche à droite sur cette photo : enseignant, Directeur adjoint, enseignante d'arabe, Directeur, Yaya Pam, enseignant

L’école étant dans un village retiré, les enseignants logent sur place durant la semaine et rejoignent leurs familles le week-end. Chaque enseignant a une chambre individuelle avec un couchage et un bureau.
 

Chambre de Yaya Pame - Gagnabougou Sénégal - Ecole autour du monde

Il n’y a pas d’électricité dans le village mais l’école dispose d’un panneau solaire (en triste état) qui permet d’éclairer une salle de classe le soir, les enseignants, sauf un, travaillent dans leur chambre à la bougie.

Pour loger, on nous installe dans une salle de classe qui a été vidée.

Salle de classe réaménagée en chambre - Gagnabougou Sénégal - Ecole autour du monde

Après discussions avec les enseignants, nous décidons de suivre la classe de CE1 de Yaya PAM et plus particulièrement une élève qui s’appelle Mbissine.

Mbissine - Gagnabougou Senegal - Ecole autour du monde

Le système scolaire élémentaire, en termes de répartition des niveaux de classe, au Sénégal est proche de celui de la France. Trois étapes pour finir le cursus élémentaire :
–    1ère étape :
–    Le Cours d’Initiation (CI)
–    Le Cours Préparatoire (CP)
–    2ème étape :
–    Le Cours Elémentaire 1 (CE1)
–    Le Cours Elémentaire 2 (CE2)
–    3ème étape :
–    Le Cours Moyen 1ère année (CM1)
–    Le Cours Moyen 2ème année (CM2) à l’issue duquel un examen permettra de déterminer si un passage au collège est possible.

Le contenu des programmes est aussi quasiment identique.

Changent l’âge d’entrée à l’école 6 ans pour le CI et 7 ans pour le CP ainsi que l’âge de sortie de l’école, un élève peut aller en CM2 jusqu’à 14 ans. Il n’est pas rare que des familles fassent des demandes de jugement pour modifier l’âge des enfants et ainsi leur permettre de finir le circuit élémentaire. Par exemple, un jugement pourra être prononcé pour diminuer d’un an voire 2 ou 3 l’âge d’un enfant, ainsi en âge réel il y a des enfants de 17 ans en CM2.

C’est un décalage énorme et qui paraît parfois paradoxal car 17 ans est encore régulièrement l’âge auquel les jeunes filles sont mariées dans les villages au Sénégal et font leur premier enfant. Ainsi, il est arrivé que des jeunes filles de CM2 viennent à l’école enceintes.


L’éducation à la maison est rigoureuse
, les enfants, notamment les filles, ont des tâches à réaliser et aucun ne se confrontent pas à l’adulte. Ce schéma s'applique aussi et de fait à l'école.

Mbissine fait la vaisselle - Gagnabougou Sénégal - Ecole autour du monde

 

Les familles commencent petit à petit à poser un regard sur ce qu’il se passe à l’intérieur de la classe et notamment les enseignants ne peuvent pas aborder toutes les questions car cela ne serait pas admis ou  compris par les familles (la sexualité ou les relations filles/garçons par exemple).

L’école que nous avons visitée comportait 6 classes (une par niveau) de 30 à 60 élèves selon le niveau. La répartition du nombre d’élèves dépend des caractéristiques démographiques.

Ecole de Gagnabougou Sénégal - Ecole autour du monde

La plus grosse difficulté pour les élèves est de suivre le programme en français car dans les familles, les enfants ne parlent que la langue locale (wolof, sérère…). Apprendre en français c’est déjà apprendre à penser français (occidental) chose quasi impossible lorsqu’on se trouve dans un village aussi reculé du Sénégal. Le quotidien est très éloigné des concepts occidentaux.

Par exemple, le temps, en Afrique, se résume au passé (avant), présent (maintenant) et futur (après). On imagine alors la difficulté à comprendre les différences entre imparfait, passé composé, passé simple, plus que parfait … Les enfants complexent souvent alors de leur niveau de français et ont beaucoup de mal à s’exprimer. Ce qui pose de réelles difficultés quand à l’évaluation, par exemple.
Si nous devions comparer, pour un enfant de CE1, c’est un peu comme si nous demandions à un petit français de 5ième de suivre tous les cours du collège en anglais.

Voilà dans les grandes lignes ce que nous avons observé de l’école de Gagnabougou au Sénégal. Nous avons filmé des heures de vidéos, enregistré des interviews de l’enseignant, de la tante de Mbissine (elle a perdu sa mère), de Mbissine et pris des photos.

Les enseignants étant sur place toute la semaine, lorsque l’école était finie, nous avons vécu « sénégalaisement » avec beaucoup d’heures à faire et boire le thé. Nous avons épuisé Yaya avec toutes nos questions et nous espérons qu’il s’en est aujourd’hui remis.

Chrystelle se repose a Gagnabougou Sénégal - Ecole autour du monde

C''est important une bonne sieste, n'est-ce pas Yaya ?!?

Il est bien certain que cette école, si elle est une école sénégalaise, est différente d’une école de ville ou d’autres écoles de brousse d’ailleurs car il y a bien souvent l’influence d’une ONG ou association qui vient se greffer au fonctionnement de l’institution et donne à chacune d’elles des particularités. Tout comme pour l’ensemble de notre voyage, il s’agit là de notre regard sur un lieu, des rencontres, un évènement, un mode de vie que nous avons partagé.

Avis aux écoles françaises qui le souhaiteraient, l'école de Gagnabougou est ouverte à des échanges et correspondances !

Il existe par ailleurs beaucoup de manières de les soutenir et d'améliorer leurs conditions de travail (mur de l'école à fermer pour que les animaux ne la traverse plus = ne serait-ce pas l'occasion d'un chantier éducatif ? Electricité dans l'école ? Fournitures scolaires ? …)

 

Retrouvez plus de photographies de notre voyage au Bénin sur le site du photographe Vincent Meyer

3 pensées sur “Une école du Sénégal – Gagnabougou

  • avatar
    9 mai 2011 à 11 h 11 min
    Permalink

    Très instructif comme article, et de bien belles images pour illustrer le tout.

    Répondre
  • avatar
    11 mai 2011 à 17 h 56 min
    Permalink

    Petit message de viki qui va l'écrire toute seule : coucou c'est victoria bisous à niels et adam et à vincent et marraine.
    Très intéréssant comme reportage. 

    Répondre
  • avatar
    16 novembre 2011 à 13 h 25 min
    Permalink

    Nous soutenons ce village en général (amélioration de l'accès à l'eau potable et à l'autosuffisance alimentaire, construction de fours de cuisson améliorés, création d'un complexe agricole), mais aussi ponctuellement vers l'école ou la case de santé.
    Les enseignants y sont dynamiques et cela se confirme par les très bons résultats scolaires par rapport aux écoles environnantes.
    Une autre association soutient prioritairement l'école : "Un village, une école au Sénégal".
     
    Gilbert Piton
    secrétaire association " Les amis de Gagna – Sénégal". site http://lesamisdegagna-senegal.org/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donnez et voyagez avec Ecole autour du monde