Melbourne

Ah, enfin, nous y voici à Melbourne. 2 000 km de sable orange à perte de vue, 500 km de côtes le long de l'océan et nous y voilà. Nous sommes arrivés !

Melbourne

Bon, il faut se rendre à l'évidence … nous pensions nous trouver une petite aire de repos gratuite pour poser le campervan, comme nous l'avons fait depuis notre début d'Alice Springs. Tout comme à Adelaïde, ça ne sera pas possible, nous sommes en ville ! Du coup, nous nous trouvons une place de parking entre une grosse poubelle et une voie rapide, le tout dans la banlieue de Melbourne. Arrivée de nuit. Magnifique ! Un sentiment de solitude …

Melbourne

Et comme nous sommes en forme, nous trouvons, la nuit suivante, une chambre dans un hostel backpacker …juste au dessus d'une sortie de boite de nuit, elle n'est pas bonne l'idée qu'on a eu là, hein ?

Et si ça n'est pas suffisant, nous avons la bonne idée d'arriver le week-end de « the course of the chevaux of the year » (la course de cheveaux de l'année pour ceux qui ne maîtrisent pas Check Spears, le père de Britney). Conséquence ? Tous les hotels et hostels sont pleins. Même notre super chambre devra être libérée. Stress ! Nous cherchons, surfons, furetons, facebookons, téléphonons, rien ! On fini par couchsurfer (couchsurfing.org, pour dormir chez l'habitant). Un jeune nous dit que c'est ok puis ça n'est plus possible. Une âme charitable nous fait finalement une place chez lui. On se prépare à partir mais notre hostel nous dit finalement (une heure avant de partir) qu'ils ont pu s'arranger avec la chambre. Comme nous avons un avion le lendemain et que notre amis de fortune est très loin de l'arrêt au port, nous restons à l'hostel et nous excusons. Galère ! Finalement, c'est un frenchy qui gagne « the course of the chevaux of the year ». Cocorico !

Melbourne

Bon, assez parlé de nous, et Melbourne ? Et bien c'est une belle ville qui mélange joyeusement tous les styles d'architecture. Du Victorien à l'ultra-moderne, les immeubles de trois étages côtoient des géants de plus de 40 étages.

Ca ne vous rappelle pas quelque chose ? …Vous vous rappelez ? Quelques milliers de kilomètres en arrière ? Et oui, vous avez trouvé ! Buenos

Aires ! Bravo !

Melbourne nous fait penser à Buenos Aires, mais avec un ensemble architectural arrangé avec plus de goût, plus d'argent aussi. L'ensemble est harmonieux, maîtrisé, esthétisé.

Melbourne est aussi une ville d'affaire détendue. Les costumes et les tailleurs marchent dans la rue à un rythme tranquille, montant à bord de belles BMW et autres Mercedes.

Melbourne

Point de précipitation ici mais un peu de fun, à l'image de cette infirmière ensanglantée commandant un hamburger, ou ce chapelier fou buvant un thé à la terrasse d'un bistrot. Halloween est fêtée discrètement, mais les quelques personnes déguisées que nous croisons s'y donnent à fond !

Melbourne

Enfin « cool attitude », ça dépend. Le jour de la visite de la reine d'Angleterre, tout le quartier de la gare est ceinturé de policiers avec une foule impressionnante venue voir « The Queen » ! Nous avons d'ailleurs rendez-vous avec Franz que nous devons retrouver pour nous séparer définitivement. Adieu, tchao, bye bye, asta luego, sayonara ! Nous avons quand même réussit à le retrouver mais … nous ne nous sommes pas dit au revoir, trop dur ! Nous sommes partis ensemble pour Philipp Island, encore quelques jours, encore un peu de temps avec notre ange gardien.

Melbourne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donnez et voyagez avec Ecole autour du monde