Koh Mak…

Voilà nous y sommes à Koh Mak. Une île qui restera très particulière à notre coeur pour longtemps, très longtemps.

C’est ici que nous vivrons nos derniers instants d’étrangers, de voyage et d’aventure. C’est ici que nous allons nous préparer à rentrer. C’est ici que nous allons nous reposer. C’est ici que nous allons regarder derrière, devant, à droite, à gauche, en bas, en l’air et dedans parce que dans une vie en 7 dimension nous devons regarder partout avant de traverser.

Ecole autour du monde en famille à Kho Mak

Parce que nous rêvons les pieds sur Terre, il y a le rêve :

Il y a celui que nous venons de vivre, vous savez, ce voyage un peu fou, un peu poétique, un peu famille, un peu routs et un peu nous.

Il y a celui qui nous anime pour demain. Revoir ceux que nous aimons et que nous avons laissé en France pour partir à l’aventure. Il y a ceux que nous aimons et que nous avons laissé sur la route parce qu’ils sont déjà rentrés.

Il y a celui qui nous anime pour après-demain. Travailler, porter de nouveaux projets, vivre dans une dynamique de partage des expériences nouvelles, en France ou peut-être, à nouveau, plus tard à l’étranger.

Il y a celui qui de droite qui nous tient la main et que nous allons continuer à accompagner.

Il y a celui de gauche qui nous tient l’autre main et que nous allons continuer à accompagner.

Il y a celui d’en bas, ce sont nos pieds sur Terre qui guident nos pas.

Il y a celui d’en haut, c’est le ciel, le soleil, la pluie et les nuages, les étoiles et la Lune. C’est un rêve cette voûte qui nous protège au quotidien.

Il y a dedans parce que l’essentiel doit surement se passer à l’intérieur.

Donc voilà, Koh Mak on y a une activité fleurissante parce que ce n’est pas tout.

A Koh Mak, il fait chaud, très très chaud.

Le matin, nous sommes au travail, ça tombe plutôt bien parce que régulièrement le matin il y a des orages.

Le midi nous nous trainons tant bien que mal jusqu’au restaurant qui se trouve à 400 mètres de notre bungalow. Il fait chaud, nous devons emprunter la route bétonnée. Après 2 minutes, nous arrivons dégoulinant. Les garçons commandent inlassablement leur salade grecque.

Ecole autour du monde plage thailande

L’après-midi, après une glace homemade, nous nous lançons dans les activités sérieuses. Snorkeling, ramassage de coquillages, châteaux de sable, accrobatie sur la corde à singes… et d’autres activités encore plus folles.

IMG_0331

C’est à Koh Mak que nous succombons enfin au massage Thaï. Les parents comme les enfants. Surprenant, reposant ou torturant. Nous nous laissons manipuler comme des pantins, écoutons nos os craquer et ressortons plus reposés.

Ecole autour du monde en famille thailande

Tous sauf Vincent qui finira son massage sous des trombes d’eau, violent orage explose, la douche (heureusement pas trop froide) les affaires à remballer et l’appareil photo qui ne veut toujours pas se rallumer. Mais la photo de Vincent sous l’eau je l’ai je la tiens. Ce sera peut être la dernière photo de ce voyage.

Ecole autour du monde en famille en thailande

A Koh Mak nous louons des motorbikes pour nous promener sur l’île. C’est une sensation très agréable et d’autant plus parce qu’il n’y a vraiment pas beaucoup de circulation. Je ne me sentirais pas prête à transporter mon fils derrière mois sur les artères de Bangkok.

Ecoel autour du monde en famille à la mer

A Koh Mak, nous rencontrons des gens, Sandrine, française expatriée en Chine qui est ici en vacances avec sa petite Lou-Anne et son mari Li-roi. Lou-Anne a le même âge que Niels, c’est une petite fille adorable qui réussira à emmener nos garçons dans les jeux de princes et de princesse. Ca me fait un peu de lessive parce que Lou-Anne trouve que le maillot de bain ça fait vraiment pas classe pour un prince. Mais bon, tout cela, il ne faut pas le dire. C’est un secret.

Julie et Fintan sont à Bangkok lorsque nous arrivons sur Koh Mak, nous avons des nouvelles, nous leur donnons des nôtres. Fintan décide de faire la route (5h de bus et 1h de bateau depuis Bangkok) jusqu’à Koh Mak pour faire une surprise à Adan. Effet réussi. Les garçons sont super contents et s’en donnent à coeur joie tous les après-midi. C’était leur moyen de nous dire au revoir avant notre retour. Nous les verrons en France c’est sûr. Les échanges linguistiques sont programmés.

Sur l’île Julie rencontre une étudiante qu’elle avait eu en formation. Nous voici donc accompagnés de deux familles d’anglais. Pas pratique pour se remettre au français. Mais évident que ça nous donne vraiment l’envie de continuer à penser et parler étranger.

Maintenant tout le monde est parti. Nous restent encore quelques jours. Nous vous disons au revoir.

Nous vous retrouverons en France avec, nous le savons déjà un certain nombre de nouvelles à vous apporter. Des dates d’expo, de partage, d’inauguration…

Retrouvez plus de photographies de notre voyage au Bénin sur le site du photographe Vincent Meyer

 

Pour ceux qui lisent l’article jusqu’au bout, jusqu’ à même après la galerie. Je tiens à m’excuser publiquement auprès de mon fils Niels qui a subi le coup de ciseaux malheureux. Je ne suis pas coiffeuse et je n’ai que des ciseaux d’écolier à papier. Désolée. Désolée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donnez et voyagez avec Ecole autour du monde