Jomtien, c’est bien parce qu’il y a la famille

Après Bangkok, mon père et Marie-Pascale partent vers le nord de la Thaïlande pour visiter le pays. Nous ne pouvons pas les suivre. Le rythme d'un voyage organisé ne peut définitivement (de l'anglais definetly) être tenu lorsqu'on est seul et qu'on doit organiser les transferts, trouver les hôtels sur place… Nous voulions partir vers les îles du sud pour prendre un mois de vacances sous le soleil, les cocotiers et au dessus des coraux et des poissons clown mais nous étions aussi très partagés par l'envie de les revoir à leur retour, ils arrivaient sur Jomtien et nous aurions 2 jours à partager ensemble en quartier libre. Nous sommes donc partis pour Jomtien les attendre quelques jours.

Jomtien, ça n'a absolument rien d'intéressant, d'agréable. C'est une ville russe en Thailande, les touristes russes s'adressent à nous comme si, évidemment, nous parlions russe. Ils sont chez eux. Nous ne les connaissons pas en Russie et nous savons que souvent les touristes ont des comportements différents à domicile et en vacances. Peut-être est-ce simplement ce lieu historiquement chargé d'histoires désagréables, berceau de prostitution de la Thailande pendant l'Indochine et Vietnam.

En tout cas, nous rencontrons un jeune homme français qui nous dit qu'ici c'est le paradis des gonzesses et lui ne vient pas pour les Thailandaises, ce n'est pas son trip, il vient pour les russes….

La plage est très très sale. l'eau est marron. Sur le sable la mer rejette les poissons morts, les déchets. Ils restent là. Les parasols sont alignés au millimètre ils sont si nombreux que Vincent les compare à l'armée romaine.

armée romaine parasols jomtien

Voilà, le tour est fait. Nous allons attendre là et nous allons trouver un havre de paix au milieu de tout cela. Nous trouvons un ensemble de bungallows comme une petite résidence privée de vacances très très basse entourée de grandes tours. Notre bugallow est tout au fond de la résidence, à l'abri de l'agitation ambiante. Nous ne sortirons quasiment pas de la résidence qui, ça tombe bien, a une piscine.

IMG_4399

Nous allons donc travailler avec les garçons le matin et faire les cours de natation l'après-midi. Chloé a montré à Adan qu'il pouvait être cap' de plonger, nager sans brassards… Il s'en donne à coeur joie.

IMG_4399

Enfin, papa ou papy arrive. Nous sommes contents, ils nous racontent leur voyage. Ils viennent se jeter avec nous dans la piscine, nous partirons ensemble avec leur groupe sur l'ile aux coraux qui leur vaudra de magnifiques couleurs roses fluos, vous savez la version vanille-fraise sur patte. Les thaïlandais préfèrent les appeler canard laqué hi hi hi.

IMG_4399

Nous les accompagnerons pour faire quelques petites amplettes, nous essaierons un autre restaurant et reviendrons à notre petit restaurant habituel.

Et puis il faut partir, eux pour la France, nous pour notre dernière étape, l'île de Koh Mak à quelques heures de là. Beaucoup plus sauvage, calme et nature. Enfin, c'est ce qu'on nous en dit. Reste à voir.

Toutes les photos de la galerie ne sont pas de Vincent, il s'agit là d'un échange de photos que nous avons fait sur place entre Marie-Pascale, Robert, et nous.

Retrouvez plus de photographies de notre voyage au Bénin sur le site du photographe Vincent Meyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donnez et voyagez avec Ecole autour du monde