Guide pour toubab aux toilettes sénégalaises

A un moment ou a un autre de votre séjour au Sénégal, vous allez visiter les toilettes du pays. Je ne parle pas de celles des beaux hôtels de Saly (que je ne connais pas) mais celles qui sont largement majoritaires, celles des sénégalais.

Attention, bien qu’elles aient la même destination (on est d’accord ?), l’utilisation est quelque peu différente. Retour d'expérience …

D’abord, où se trouvent-elles ?

Toilettes au fond du terrain

Très souvent au fond du terrain (pour une maison de plein pied) ou dans une pièce de l’immeuble. Ce peut être un petit bâtiment de tôle et de parpaing ou alors une palissade (nattes, paille …).

 

Douche et toilettes au Senegal - Ecole autour du monde

Dans ce même bâtiment se côtoient la salle de bain (à gauche) et les toilettes (à droite). A ne pas confondre bien sûr !

Comment savoir si elles sont libres ?

Ne vous précipitez pas dedans, il y a peut-être déjà quelqu’un. Comment le savoir ?

Les parpins ferment les portes des toilettes - SENEGAL - Ecole autour du monde

S’il y a une porte, elle est souvent maintenue fermée de l’extérieur par un pavé ou tout autre objet utile (parpaing, barre de fer …). Dans ce cas, la voie est libre (personne ne s’enferme par l’extérieur).

Sinon, faites du bruit en arrivant et tendez l’oreille. Un occupant éventuel ne manquera pas de faire du bruit à son tour (frottement des pieds sur le sol, cognements, raclements …) pour vous signaler sa présence. Si le doute persiste encore, demandez tout simplement s’il y a quelqu’un 😉

Et dedans, à quoi ca ressemble ?

Le modèle traditionnel est composé d’un trou où l’on se tient accroupi (je vous passe les détails vous imaginez bien). Le modèle moderne est identique à nos toilettes où l’on s’assoit avec une cuvette.

Mais attention à un accessoire que vous ne trouverez pas là-bas, le papier toilette. Et oui, il n’y en a pas ! A la place, vous serez sûrement en présence d’un seau avec un gobelet (boite de conserve ouverte, gobelet en plastique, sorte de petite théière en plastique… autant de variantes possibles) qui ne sert que pour les grosses commissions.

Si vous avez de la chance, le seau est plein d’eau (pas comme sur la photo). Avec votre main droite vous remplissez le gobelet, avec la main gauche vous vous nettoyez en versant l’eau là où vous savez (pour ceux qui n’ont pas pensé à prendre du papier toilette).

Si vous avez pensé à emmener du papier, vous utiliserez l’eau pour nettoyer après votre passage 😉
Si le seau est vide, trouvez un point d’eau (ou demandez car il y a l’eau du puits et/ou l’eau du robinet, des jerricanes d’eau ou pas, l’eau de la lessive et l’eau de la vaisselle… la gestion de l’eau est assez organisée dans une maison sénégalaise) et remplissez le avant (plus pratique qu’après, croyez-en mon expérience, grand moment de solitude).

Pour ceux qui auront des toilettes modernes, soit il y a de l’eau et assez de pression pour arriver jusqu’aux toilettes, et on tire la chasse. Soit ça n’est pas le cas, et là il faut remplir, à l’aide d’un gobelet, la réserve d’eau puis tirer la chasse.

Ah oui, j’oubliai, il se peut que vous ne soyez pas complètement seul. En plus d’éventuels fourmis et autres petits insectes comme les mouches qui viendront vous chatouiller les fesses, vous pouvez vous retrouver en face de beaux spécimens de cafards (aussi gros que le pousse). Point positif, ils ne sortent que la nuit. Le mieux, c’est de les ignorer. Au pire, vous leurs mettez un coup de lumière dans la figure et ça les fera fuir.

Et après ?

Si vous avez videz l’eau du seau, pensez à le remplir pour le suivant 😉

Laissez les toilettes dans un état au moins aussi propre que quand vous y êtes rentré !

Au fait, il y a des chances que vous ayez eu chaud, prenez quelques secondes avant de sortir pour reprendre vos esprits !!!
 

Retrouvez plus de photographies de notre voyage au Bénin sur le site du photographe Vincent Meyer

 

 

 

3 pensées sur “Guide pour toubab aux toilettes sénégalaises

  • avatar
    11 mai 2011 à 12 h 28 min
    Permalink

    Un excellent guide pratique digne du michelin.
    A coté de ça, nous vivons dans le luxe de Wc High tech, et nous souillons de l'eau potable.
    A méditer.

    Répondre
  • avatar
    11 mai 2011 à 12 h 30 min
    Permalink

    Ah ! bienvenue pour ces grands moments !… 
    Mais réjouissez-vous, les toilettes sont encore individuelles … C'est juste pour vous ménager, pour que vous rentriez progressivement dans le voyage.
    Bisous à vous quatre.

    Répondre
  • avatar
    11 mai 2011 à 18 h 31 min
    Permalink

    Attention, il y a des précautions à prendre dont Vincent n'a pas parlé. Si vous avez une grosse envie de nuit, pensez bien à mettre de l'antimoustique partout. Sinon vous risquez de ne pas être sereins.
    Alexandre : La gestion de l'eau est très organisée au Sénégal. Nous n'avons jamais manqué d'eau même si, évidemment elle n'est pas courante. Une bassine par jour pour la vaisselle, une pour les toilettes, une pour la douche, trois pour la lessive. Dans toutes les familles avec lesquelles nous avons vécu, l'eau semblait très présente. C'est très paradoxal. Biensûr, il est très important d'y faire très attention. Cette année est particulière, il a beaucoup plu lors du dernier hivernage.
    Mouna : Nous attendons avec impatience la suite du voyage pour découvrir les toilettes collectives 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donnez et voyagez avec Ecole autour du monde