Bonjour tout le monde

Globe tour du monde

C'est notre premier post d'une longue et belle aventure qui nous attend à partager avec vous !

En préparant ce voyage, on se retrouve devant beaucoup de questions, non … sans blaguer, c'est qu'il y en a des questions à se poser. 

Où va-t-on précisément ? Qui allons-nous rencontrer ? Que va-t-il se passer ?

Eh ben oui, le monde est grand. C'est qu'il va falloir faire des choix. On sait déjà qu'on va s'orienter vers l'Asie du sud-est, l'Australie (Nouvelle-Zélande ?), l'Amérique du sud puis l'Afrique de l'ouest. 

Et après ? Quels pays ? Comment choisir les pays de son tour du monde ? 

On est d'abord parti des pays que l'on avait envie de visiter. Impression d'une carte et petites croix de l'un et de l'autre. Bonne nouvelle, nous avons 90% des pays en commun. On devrait faire le voyage ensemble 😉 

RobinEnsuite, on va se renseigner autour de nous pour repérer des relais que l'on pourra trouver ici qui nous permettraient d'avoir des points d'appuis là-bas. Famille, amis, ONG, contacts professionnels, voisins, jumelage, tours de mondistes … sont autant de contacts que nous sollicitons avec enthousiasme. Dans quelques semaines, il faudra faire un point en se disant "Ok, où pouvons-nous aller en ayant un relai local ?". Et on liste. 

En parallèle, on peaufine le projet, l'idée. Extrait de nos réflexions : 

"Les écoles, c'est vaste. Et puis qu'appelle-t-on école ? Le bâtiment, l'institution, ceux qui la font, ce qu'il s'y passe au quotidien, des transports, de la restauration … ? On parle de l'école, de son rôle éducatif, de sa place dans la société, son rôle politique, son évolution, ses différences/ressemblances entre pays, quel fil rouge entre les pays … ?". On s'arrête là, juste pour dire que c'est un travail de reportage que nous menons. On recadre le sujet, on cherche l'angle d'approche, on évalue sa faisabilité, son intérêt pour notre public, les supports déclinables et tout et tout. 

Ceux que nous quittons ?

Nous allons d’abord réparer un impair. Nous avons pensé à tout le monde sauf à nos deux chats. Alors je commence par eux. Smiley et Paillasse, nous vous avons trouvé une maison ! Nous ne vous disons pas qui encore car le monsieur de la maison n'est pas au courant (c'est la maman qui a dit d'accord). Des fois qu'il lirait cette page, ne faudrait pas gâcher la surprise un matin de printemps avec deux chats sous le bras. 

Ensuite il y a Robin, que l'on ne verra pas faire ses premiers pas. L'adorable garçon de Bérengère (la soeur de Chrystelle) et Julien, qui aura 6 mois à notre départ. 

Rose et ChloeRose et Chloé, les filles d'Anne-Céline (la sœur de Vincent) et Gilles, qui vont encore grandir, parler de mieux en mieux, manger du chocolat par les cheveux, rigoler des pitreries de leur père … 

Nos sœurs et nos parents, grand-parents, oncles et tantes, cousins et cousines, nos amis, nos collègues, nos partenaires d'aventures associatives, nos agriculteurs… l'air de rien ça en fait du monde. On pense à vous parce qu'on vous aime, mais vous nous connaissez suffisamment pour savoir que nous devons réaliser ce que nous devons réaliser. Merci pour vos réactions exprimées tels que vous êtes. Un an, ça passe vite. Et puis avec internet, le blog et tout et tout, on n'est jamais très loin. 

Ce que nous quittons ?

Là, c'est le grand débat technico-logistico-financier. Vendre la maison ? La louer ? Combien de temps ? Meublée ou non ? Vendre les meubles ou les entreposer ? Garder une ou deux voitures ? Les louer ? Et à notre retour, que restera-t-il ? 

Les rendez-vous avec les agences immobilières, la banque, les prestataires, les annonces de ventes … tout ça s'organise progressivement. Ouf ! 

C'est que ça fini par encombrer tous ces objets quand on n'en a plus besoin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donnez et voyagez avec Ecole autour du monde