Alice ça Springs, au pays des merveilles…

Document sans nomNous arrivons en Australie après à peu près… on ne sait combien d'heures de vol depuis Santiago du Chili. Nous restons longtemps dans les 3 avions qui nous mèneront jusqu'à Alice Springs mais pas suffisamment longtemps pour y rester 2 jours. Pourtant, nous partons le 7 octobre de Santiago du Chili et nous arrivons le 9 octobre en Nouvelle Zélande puis en Australie.

Il paraît que cela s'explique…

Alice Springs, une chaleur écrasante…

Nous atterrissons à Alice Springs, avec nos supers manteaux Quechua extrêmement bien adaptés à la fraicheur de l'altitude sud américaine. A l'aéroport d'Alice Springs, ils sont à peine encombrants. La chaleur nous terrasse, 40°C à l'ombre. Nous devons trouver un camping, les backpackers et autres hostels sont hors de prix. Nous avons anticipé et acheté une petite tente (4 personnes, 4m² au sol) au Chili pour faire un peu d’économie. Une bonne chose ! La navette collective nous laisse, après avoir déposé tous les autres touristes dans leurs resorts, dans notre camping un peu excentré de la ville. Nous y plantons la tente et il est chouette. Les garçons sont aux anges, ils adorent camper, vivre dehors.

IMG_6616.jpg

 

… et un reportage annulé

Nous avons un contact avec School On The Air pour faire notre reportage. Nous préparons depuis un an notre arrivée avec eux, nous avons même rencontré en France la responsable pédagogique lors de ces dernières vacances. Pourtant, tout est à refaire lorsque nous arrivons en Australie, nous comprenons sur place aussi que nous pourrons bénéficier ni plus ni moins de ce que tous les touristes peuvent visiter en venant ici.

IMG_6623.jpg

Nous comprenons bien vite qu'à part nous vendre du tout est beau, tout est formidable dans ce concept, nous ne pourrons pas partager les contraintes aussi et les difficultés qui peuvent exister avec un tel enseignement. Par exemple, nous avons du mal à croire à la réelle efficacité de leur objectif de socialisation des enfants en les regroupant une fois par mois autour d'une sorte de kermesse ou tournois sportif. Mais nous aurions aimé comprendre l'intérêt de cela… Car il faut savoir que cette école couvre tout le nord de l'Australie, un territoire immense où très peu d'enfants vivent. Ces enfants se sont les fils de farmers qui ne peuvent pas être scolarisés dans les écoles indigènes.

Enfin, le reportage ne se fera pas, nous aurions préféré qu'ils soient plus clairs avec nous dès le début, ce qui nous aurait évité de tels frais. Nous sommes un peu, même très en colère.

IMG_8430.jpg

Nous ne voulons pas rester les 3 semaines que nous avions prévues pour l'école enfermés à Alice Springs (ville dont le centre ville mesure a peu près 2km sur 1km). Ce qui n'est pas l'avis des garçons qui passent leurs matinées aux devoirs et après midi à la piscine du camping.

IMG_6627.jpg

Nous restons quand même une semaine, histoire de visiter la ville, découvrir les premières curiosités australiennes et essayer de comprendre le fonctionnement de l'Australie et comment nous pourrons nous en sortir et continuer notre voyage. Nous comprenons simplement que contrairement à tous les pays que nous avons traversés jusqu'à présent, l'Australie, ça se prépare. Nous avons très peur, nous craignons que ce pays, ce continent nous empêche de finir notre périple.

Tout est horriblement cher. Cela a des avantages, il n'est même plus question d'imaginer fumer pour Chrystelle, c'est juste financièrement impossible. C'est là le début de la fin et c'est tant mieux, merci l'Australie.

Nous passons du temps dans le camping à discuter avec les gens (les demoiselles Marine et Noémie par exemple…), de leur voiture, de leur campervan, comment on fait pour travailler…

IMG_6630.jpg

Finalement, nous décidons de prendre la route, nous trouvons les campervans les moins chers, ceux que tout le monde reconnaît grâce à leurs peintures…

Et nous voici partis… affichant fièrement dans notre dos : "Vampire is like a pain in the neck"

 

Retrouvez plus de photographies de notre voyage en Australie sur le site du photographe Vincent Meyer

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donnez et voyagez avec Ecole autour du monde